Place au soleil : l’autoconsommation de plus en plus accessible et attractive

Après les travaux menés sur l’éolien terrestre (janvier 2018), et sur la méthanisation ( mars 2018), et avant ceux sur l’éolien en mer et la nouvelle loi Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) attendue pour fin octobre 2018, le gouvernement a décidé d’accélérer le développement du solaire. C’est qu’il s’agit de respecter les engagements pris dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), et 32% d’électricité renouvelable dans le mix énergétique en 2030. C’est une bonne nouvelle pour les particuliers qui sont incités à produire et auto-consommer leur électricité.

Déjà 30 000 ménages en autoconsommation

La baisse des coûts de production de l'électricité d'origine photovoltaïque se poursuit : baisse de 11% en 2017 pour s’établir à 55 €/MWh sur toutes les filières solaires. Sur toitures, la chute des prix est encore plus forte à moins 24% en 2017 (80€/MWh).

Grace à cette baisse des coûts, l’autoconsommation est de plus en plus accessible et attractive pour les particuliers. La France compte 20 000 foyers recensés en autoconsomation en 2017, auxquels on peut ajouter 10.000 nouvelles demandes de raccordement.

En produisant leur propre électricité, les ménages ont l’opportunité de maîtriser l'origine d'une partie de leur consommation d'électricité, ainsi que de réduire et de sécuriser une partie de leur facture d'électricité. Il y a suffisamment de soleil, même au nord de la France, pour choisir l’autoconsommation. Place au soleil !

Comment produire son électricité?

Opter pour l’autoconsommation, c’est participer au déploiement des énergies renouvelables au plus près de chez soi. De la même manière qu’ouvrir un Compte CO2, c’est participer à la lutte contre le changement climatique. Participez, participez, il faut toujours encourager la participation. C’est aussi pour cette raison qu’il y a une prime à l’installation.

Pour installer des panneaux solaires et auto-consommer leur propre production, les ménages bénéficient de la TVA à 10 % pour l’achat du matériel et l’installation si les travaux sont réalisés par des professionnels. Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans, et la puissance nominale de l’installation solaire inférieure ou égale à 3 kW (taux à 20 % pour les installations supérieures à 3 kW). Certaines collectivités territoriales peuvent aussi aider financièrement le projet. Pour plus d’informations pour concrétiser son projet solaire à domicile consultez le guide de l’Ademe « L’électricité solaire : mener à bien un projet photovoltaïque ».

Vous bénéficiez aussi d’une prime à l’investissement pour une installations en autoconsommation avec vente de surplus de 390 € / kWc. L’électricité qui ne sera pas consommée instantanément sera vendue à EDF obligation d’achat au prix de 0.1 € /kWh pour les installations inférieures ou égales à 9kWc.

Les tarifs sont fixés par un arrêté tarifaire qui définit chaque trimestre les nouveaux tarifs. Il  faut par exemple attendre la fin octobre 2018 pour connaitre les nouveaux tarifs de vente de l’électricité photovoltaïque pour la période du 1er octobre 2018 au 31 décembre 2018.

Découvrir
Cela peut vous intéresser