Comment bien choisir sa chaudière gaz à condensation ?

Changer sa façon de se chauffer est une étape importante dans ses travaux de rénovation énergétique. Il faut donc méticuleusement choisir sa chaudière gaz à condensation si votre choix s’est porté sur ce mode de chauffage.

Une chaudière adaptée pour un mode de chauffage doux

L’efficacité d’une chaudière gaz à condensation sera d’autant plus grande si votre système de chauffage centralisé réussit à récupérer le maximum d’énergie de l’étape de la condensation des vapeurs issues de la combustion du gaz. Pour ce faire, la température de retour de l’eau de votre chauffage doit être la plus basse possible.

La chaudière gaz à condensation est d’autant plus intéressante si vous décidez d’opter pour un mode de chauffage doux. Ainsi, l’utilisation de radiateurs surdimensionnés ou de plancher chauffant est parfaitement adaptée à une chaudière gaz à condensation.

A contrario, l’utilisation d’une chaudière gaz à condensation pour des actions brèves ou intense (eau chaude sanitaire par exemple alors que votre chauffage est coupé) ne permettra pas nécessairement de récupérer avec efficacité l’énergie de la condensation.

Une chaudière qui a besoin de gaz pour fonctionner !

Un pré-requis nécessaire à l’utilisation d’une chaudière gaz à condensation est d’avoir accès à une source de gaz naturel. Cette source peut provenir du réseau ou vous pouvez utiliser votre propre citerne de gaz. Le fait de ne pas être raccordé au réseau ou de devoir installer une citerne pourrait faire augmenter votre budget de travaux de rénovation énergétique.

Choisir un installateur agréé et du matériel de qualité

Personne ne pourra mieux vous aiguiller qu’un installateur agréé ou un professionnel du secteur des travaux de rénovation énergétique. Ces personnes pourront dire quelle chaudière choisir suivant le dimensionnement de votre chauffage centralisé et surtout vérifier si votre installation générale est à même d’accueillir la technologie de la chaudière gaz à condensation. En effet, une attention toute particulière est faite au niveau des tuyaux d’évacuation des vapeurs.

Il faut en effet s’assurer que ces tuyaux résisteront bien aux vapeurs qui naturellement possède un taux d’acidité plus important que pour une chaudière gaz traditionnel. Ainsi, tous ces paramètres sont à prendre en compte avant d’entamer vos travaux de rénovation énergétique.

Quelles données techniques sont à prendre en compte ?

La puissance de la chaudière, exprimée en kilowatts (kW), dépendra essentiellement du dimensionnement de votre système de chauffage centralisée et de la taille de votre maison. Cette puissance peut varier entre 2 et 25 kW. Par exemple, vous pourrez être amené à choisir une chaudière gaz à condensation moins puissante si vous réalisez d’autres travaux de rénovation énergétique à côté.

Le rendement de la chaudière permet de déterminer son efficacité en comparant l’énergie que l’on récupère pour se chauffer à l’énergie qui a été dégagé par la combustion du gaz naturel. Exprimé en PCI (pouvoir calorifique inférieur), ce rendement dépasse les 100% dans le cas d’une chaudière gaz à condensation du fait de la récupération de la chaleur latente des vapeurs issues de la combustion du gaz.

Plus d'informations sur le site de l'Ademe.

Découvrir
Cela peut vous intéresser