Choisir une chaudière fioul à condensation

Le choix de remplacer une vieille chaudière fioul par une chaudière fioul à condensation doit faire l’objet d’une évaluation des consommations d’énergie et des émissions de CO2 et doit être comparée à une solution de chauffage "zéro émission".

Critères d’évaluation pour l’installation d’une chaudière à condensation

Simplicité. La chaudière fioul à condensation est une solution facile pour remplacer ou rénover une chaudière existante et améliorer son rendement, car elle se raccorde facilement au réseau de chauffage central et éventuellement de production d’eau chaude sanitaire, ainsi qu’à votre cuve à fioul.

Confort de chauffe et économie d’énergie. Les meilleures performances de la chaudière, en particulier l’augmentation du rendement entre 15 et 20%, doivent en théorie permettre de réduire la facture de chauffage. La théorie correspond à la réalité pour un confort de chauffe identique, mais les économies de fioul disparaissent si le confort de chauffe augmente (effet rebond). Il est opportun de se poser la question d’une autre énergie de chauffage, permettant d’améliorer le confort de chauffe, tout en réduisant les factures de chauffages et les émissions de CO2.

Économies de CO2. Les statistiques françaises (augmentation des consommations d’énergie depuis 40 ans dans le secteur résidentiel) montrent qu’il est difficile de lutter contre l’effet rebond. Avant le remplacement d’une vielle chaudière fioul par une chaudière fioul à condensation, la faisabilité d’installer un chauffage zéro émission doit être étudiée, car ces chauffages permettent à la fois de gagner en confort, tout en réduisant les factures de chauffage, et en supprimant les émissions de CO2. La prime CO2 vous aide à financer ces installations.

Conditions d’installation d’une chaudière à condensation

Pour bien formuler les besoins de chauffage de la maison et les performances de la chaudière, il est conseillé de choisir du matériel labellisé et un installateur ou chauffagiste qualifié. Outre l’emplacement de la chaudière, au sol, trois points seront à regarder en priorité.

1. Le type de radiateurs : en fonte ou non, surdimensionnés ou pas, ou chauffage au sol car il faut une température d'eau de retour la plus basse possible. Le changement de chaudière doit être compatible avec le réseau de chauffage central existant pour en limiter les coûts.

2. Possibilité de tubage de la cheminée en inox pour avoir un conduit étanche pour l’évacuation des gaz de combustion qui contiennent toujours des condensats plus ou moins acides.

3. Possibilité de mise en place d’un conduit en PVC , relié au conduit des eaux usées, pour l’évacuation des eaux issues de la condensation de la vapeur d’eau

Découvrir
Cela peut vous intéresser