Les aides et subventions de l’Anah pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air

L'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) peut dans certains cas verser des aides, très substantielles, pour financer votre PAC air-air. Il existe trois aides de l’Anah.

La subvention Anah

Cette aide peut atteindre 35% voire 50 % de l’installation de votre pompe à chaleur (PAC) air-air.

Cette aide est destinée à deux catégories de ménages, qualifiés en fonction de leur niveau de ressources : les ménages aux ressources “très modestes”, et les ménages aux ressources “modestes”. Pour savoir si vous êtes éligibles à ces aides, consultez le tableau des conditions de ressources défini par l’ANAH.

Pour connaitre quels travaux, et quels logements sont concernés, reportez-vous au guide des aides  publié par l’ANAH.

Pour déterminer si vous êtes éligibles à cette aide, consultez  les conseillers des Espaces Infos Energie (EIE) mis en place par l'Ademe et le Ministère du Développement Durable.  Ils pourront aussi vous indiquer les autres sources de financement dont vous pourriez bénéficier.

La prime Anah est cumulable avec  la prime CO2 sur votre Compte CO2. Si vous avez installé  votre pompe à chaleur air-air depuis 2011, vous pouvez déjà recevoir votre prime écologique.

Cette aide s’est cependant arrêtée le 31 décembre 2014 et ne sera pas renouvelée pour les prochaines années.

La prime « Allocation Solidarité Écologique » ASE du programme « Habiter Mieux » de 3 000 €

Si vous pouvez bénéficier d’une subvention de l’Anah, vous êtes également éligible à l’Aide de solidarité écologique (ASE)du programme « Habiter Mieux », d’un montant de 3 000 €. Pour ce faire il faut que l’installation de la PAC air-air génère un gain énergétique suffisant, c’est-à-dire qu’elle garantisse une amélioration de la performance énergétique du logement d’au moins 25 %.

Si en plus vous recevez une aide territoriale, (Région, Conseil départemental, commune,…), la prime ASE du programme « Habiter Mieux » est augmentée du même montant que l’aide territoriale, dans la limite de 500 €. La prime ASE du programme «  Habiter Mieux » peut ainsi atteindre le montant maximum de 3 500 €.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide du programme Habiter Mieux, le propriétaire occupant doit impérativement être assisté par un opérateur professionnel pour le montage de son dossier.

Attention : cette aide n’existe plus depuis le 1er janvier 2015.

Complément de subvention pour vous accompagner

Pour y voir plus clair parmi toutes les solutions techniques existantes, ainsi que pour les aides disponibles, et pour bénéficier de la prime ASE du programme « Habiter Mieux », l’Anah peut verser un complément de subvention de 557 € afin de payer un conseiller. Celui-ci vous guidera et vous aidera à établir toutes vos démarches.

Le conseiller doit cependant appartenir à un organisme agréé par l’État au titre de l’article L. 365-3 du Code de la construction ou être habilité par l’Anah.

Découvrir
Cela peut vous intéresser