Tout savoir sur les chèques énergie

Qui peut recevoir un chèque énergie ?

Chaque année, l’administration fiscale établit la liste des ménages pouvant bénéficier d'un chèque énergie. Cette liste est établie en fonction du revenu fiscal de référence du foyer, et de la composition du ménage.

Au premier janvier 2019, le revenu fiscal de référence doit être inférieur à 10 700 euros pour une personne seule et 16 500 euros pour un couple. C'est une augmentation de 3000 € par rapport à l'année dernière, qui est un conséquence directe du mouvement des gilets jaunes.

Le montant du chèque s'établit désormais entre 48 € et 277 €, en fonction de votre revenu fiscal. Il est en moyenne de 200 €.

Vous n'avez aucune démarche à faire. L'administration fiscale se charge de tout. Si vous êtes éligible, vous recevrez par courrier postal votre chèque énergie automatiquement. C'est tout. Ainsi environ 5,8 millions de ménages recevront un chèque énergie en 2019, contre 3,6 millions en 2018.

Vous recevrez votre chèque énergie courant avril. Il sera valable  jusqu’au 31 mars de l’année suivante. La date de validité clairement indiqué sur le chèque.

Le chèque énergie remplace les Tarifs Sociaux de l'Energie.

 

Comment calculer le montant de mon chèque énergie ?

L'administration fiscale calcule le montant du chèque énergie à partir de la notion d'unité de consommation (UC). Une personne seule constitue une unité de consommation. La deuxième personne 0,5 UC, puis chaque personne supplémentaire 0,3 UC.

Ainsi, un couple représente 1,5 UC. Un couple avec deux enfants  2,1 UC.

Il faut ensuite diviser votre revenu fiscal de référence (RFR) par le nombre d'UC pour connaitre le montant du chèque énergie. Voici les quatre cas de figure.

Pour un RFR inférieur à 5 600 euros par UC, vous recevrez, 194 € pour une UC, 240 € si vous êtes entre 1 et 2 UC, et 277 euros pour 2 UC et plus.

Pour un RFR inférieur à 6 700 euros par UC, vous recevrez, 146 € pour une UC, 176 € si vous êtes entre 1 et 2 UC, et 202 euros pour 2 UC et plus.

Pour un RFR inférieur à 7 700 euros par UC, vous recevrez, 98 € pour une UC, 113 € si vous êtes entre 1 et 2 UC, et 126 euros pour 2 UC et plus.

Pour un RFR inférieur à 10 700 euros par UC, vous recevrez, 48 € pour une UC, 63 € si vous êtes entre 1 et 2 UC, et 76 euros pour 2 UC et plus.

Où encaisser mon chèque énergie ?

Comme son nom l'indique, le chèque énergie est destiné à payer vos factures d'énergie, ou même certains travaux de rénovation énergétique. Vous ne pouvez donc pas l'encaisser auprès de votre banque.

Vous devez l'utiliser auprès de votre fournisseur d'énergie pour payer votre facture. Les fournisseurs d'énergie ne peuvent pas refuser ce chèque.

Si vous êtes logés dans un logement (ou foyer) conventionné à l'APL, vous pouvez également payer vos charges de chauffage qui sont incluses dans votre redevance.

Si vous payez vos travaux de rénovations énergétiques avec ce chèque, vous pouvez aussi bénéficier des autres aides existantes (CITE, éco-PTZ, TVA réduite, etc...).

Comment utiliser mon chèque énergie ?

Vous avez plusieurs options pour utiliser votre chèque :

  • soit vous payez en ligne votre facture d’électricité ou de gaz naturel.
  • Soit vous demandez que le montant du chèque soit automatiquement déduit de votre facture.
  • Soit vous envoyez votre chèque énergie à votre fournisseur par courrier postal.
  • Soit vous remettez le chèque à votre fournisseur au moment de la livraison (cas du fioul, GPL ou du bois par exemple).

Encore une fois, quelque soit le combustible votre fournisseur ne peut pas refuser ce chèque.

Pour payer des travaux avec votre chèque énergie, assurez-vous que ceux-ci sont éligibles. Les travaux doivent aussi être réalisés par un professionnel certifié RGE pour Reconnu Garant de l’Environnement.

Découvrir
Cela peut vous intéresser