CIDD et chaudière gaz à condensation

L’État encourage les particuliers à engager des travaux de rénovation énergétique en proposant un Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD) renommé Crédit d'Impôt Transition Énergétique (CITE). C’est une manière intéressante de financer l’installation de votre chaudière gaz à condensation car ce rabais peut varier entre 15 à 25% du prix de vos travaux.

Comment bénéficier de ce crédit d’impôt ?

Tout d’abord, vous pouvez vérifier sur cette page si vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles au CIDD. Le crédit d’impôt pour l’installation de votre chaudière gaz à condensation s’élève à 15%. Dans le cas où cette installation ferait partie d’un bouquet de travaux, votre crédit d’impôt pourra s’élever jusqu’à 25%.

L’installation de votre chaudière gaz à condensation doit se faire dans un immeuble ou une  maison dont la construction s’est achevé depuis plus de deux ans. Le crédit d’impôt n’est accordé que si les travaux de rénovation énergétique sont réalisés dans votre résidence principale.

Quels sont les plafonds du CIDD ?

Le plafond des dépenses est fixé à 8.000 € pour une personne célibataire. Il passe à 16.000 € pour un couple marié et pacsé. Ce plafond est ensuite majoré de 400 € pour chaque personne à charge. Le crédit d’impôt est basé sur le coût de la chaudière TTC. Le prix de la main d’oeuvre et de l’installation n’est pas pris en compte dans les calculs.

Votre chaudière doit être installée par un professionnel (possédant bien évidemment la mention [intlink id="280" type="page"]RGE[/intlink] !)  afin de pouvoir profiter du CIDD. Une facture ou une attestation spécifique vous sera demandé afin de justifier ce crédit.

Le saviez-vous ? Vous pouvez bénéficier de ce crédit d’impôt même si vous ne payez pas d’impôts ! Dans ce cas précis, vus recevrez cet abattement sous la forme d’un chèque.

Quelles autres aides sont compatible avec le CIDD ?

Toutes les autres aides présentes sur cette [intlink id="73" type="page"]page[/intlink] peuvent se cumuler avec le crédit d’impôt.

A la différence de toutes ces aides qui s’obtiennent sur la période des travaux de rénovation énergétique, la prime écologique du Compte CO2 se calcule sur la réduction de vos émissions de CO2 qui découlent de l’installation de votre chaudière gaz à condensation. En clair : vous touchez une prime écologique chaque année qui suivra l’installation de votre chaudière !

Découvrir
Cela peut vous intéresser