Économies de CO2 avec une PAC air-air : soyez récompensés !

Le système de climatisation et de chauffage par PAC air-air est un système zéro émission de CO2 qui peut générer un bonus écologique.

Zéro Emission de CO2 avec la pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air fonctionne avec la chaleur de l’air extérieur et de l’électricité. Dans ces conditions, sur votre compte carbone, les émissions de CO2 de votre chauffage par pompe à chaleur air-air sont égales à zéro. Et si vous avez installé votre pompe à chaleur air-air après 2011, vous pouvez déjà recevoir votre bonus CO2 sur votre Compte CO2.

Calcul du coût du kg de CO2 évité par l’installation d’une pompe à chaleur air-air

L’investissement réalisé pour l’installation d’une pompe à chaleur se situe entre 6 000 à 11 000 euros. Cet investissement permet de réaliser des économies de CO2. En additionnant la quantité de CO2 évité chaque année sur la durée de vie de la pompe à chaleur (typiquement 15 ans), et en divisant le coût total de l’investissement de la pompe à chaleur air-air par la quantité totale de CO2 évitée, on peut calculer le prix du kg de CO2 évité. Ceci permet de comparer l’impact sur le changement climatique de différents systèmes de chauffage.

Exemple du coût du kg de CO2 évité par l’installation d’une PAC air-air

Une maison de 100 m2 chauffée au fioul qui consomme 2.500 litres de fioul par an émet 6 700 kg de CO2. L’installation de la pompe à chaleur air-air, zéro émission de CO2, permet d’éviter les émissions de 6 700 kg de CO2 chaque année soit, sur 15 ans, 105 500 kg de CO2 évités.

Si l’installation de la pompe à chaleur coûte 8 000 euros, le coût du kg de CO2 évité s’élève à 0.08 € par kg de CO2 évité (8 000 euros divisé par 100 500 kg de CO2), ou 80 € par tonne de CO2 évité. Si la durée de vie de la pompe à chaleur air-air est de 20 ans, le coût du CO2 évité baisse à 60 € la tonne de CO2 évitée.

Coût d’abattement du CO2 de la pompe à chaleur air-air

Ce chiffre est très utilisé par les économistes qui parlent de « coût d’abattement du CO2 », et qui recherchent
les coûts d’abattement du CO2 les plus faibles possibles.

Si la durée de vie de la pompe à chaleur air-air est supérieure à 15 ans, le coût d’abattement du CO2 diminue. En comparant les différents coûts d’abattement du CO2, les économistes peuvent proposer différentes politiques publiques, comme par exemple une taxe carbone, ou un mécanisme des quotas de CO2. À titre illustratif, un véhicule électrique permet d’éviter 20 tonnes de CO2 sur la durée de vie du véhicule (10 ans). Le bonus écologique automobile de 6300 € correspond ainsi à un coût d’abattement du CO2 de 325 € la tonne (6300 € / 20 tonnes CO2).
Dans le bâtiment, les différentes aides publiques valorisent le coût d’abattement du CO2 à 146 € la tonne selon un rapport interministériel.

Le bonus écologique que vous recevez sur votre compte carbone est un mécanisme fondé sur les quotas de CO2, qui donne de meilleurs résultats en terme de lutte contre le changement climatique, mesuré en quantité de CO2 évitée, qu’une taxe carbone.

Et d’un point de vue pédagogique, le bonus est un système incitatif, par opposition à la taxe carbone qui est un système punitif.

Montant du bonus écologique de la PAC air-air sur votre Compte CO2

Deux cas de figures sont possibles en fonction du chauffage que vous avez avant l’installation de votre pompe à chaleur air-air.

Soit vous vous chauffez au fioul, gaz, charbon ou propane, et votre chauffage actuel émet beaucoup de CO2. Dans ce cas, l’installation de votre pompe à chaleur air-air génère un bonus, et vous recevrez, tous les ans, du CO2 sur votre Compte CO2  jusqu’en 2020.

Soit vous vous chauffez à l’électricité, au bois, ou avec des panneaux solaires. Dans ce cas votre chauffage actuel n’émet pas de CO2, et vous ne recevrez pas de bonus écologique sur votre Compte CO2 pour l’installation de votre pompe à chaleur air-air. Vous pouvez quand même recevoir un bonus écologique en modifiant vos moyens de transports : conduire en douceur (éco-conduite), prendre les transports en commun (bus, tram, train), pratiquer le covoiturage, rouler si possible avec un véhicule électrique ou en vélo.

Le site de l'Ademe fournit des informations complémentaires sur les pompes à chaleur.

Découvrir
Cela peut vous intéresser