Économies d’énergie liées à une chaudière gaz à condensation

Les économies d’énergie réalisées par l’installation d’une chaudière gaz à condensation vont dépendre de nombreux paramètres. Par exemple, ces économies d’énergie seront plus intéressantes si vous vous chauffiez auparavant au fioul. Déterminer le retour sur investissement d’une chaudière gaz à condensation n’est donc pas forcément évident, il peut même atteindre des temps très longs si votre ancienne chaudière était au gaz.

Comment déterminer ces économies d’énergie ?

Il est difficile de connaître avec assurance les économies d’énergie que vous allez économiser avec votre chaudière gaz à condensation avant son installation. Les installateurs ou les professionnels agréés pourront cependant vous conseiller au vu de leurs expériences pratiques.

Ces économies d’énergie, vous les verrez ensuite directement sur votre facture de gaz naturel. Elles dépendront essentiellement de l’efficacité de la chaudière que vous avez choisi ainsi que du bon dimensionnement de votre système de chauffage centrale.

Quelle utilisation de la chaudière gaz à condensation pour maximiser  ces économies d’énergie ?

La technologie de récupération de l’énergie de la condensation prend tout son sens pour des périodes de chauffe longue et si la température de l’eau retournant à la chaudière est suffisamment basse (moins de 50°C).

Il en résulte que certaines utilisations de votre chaudière ne permettra pas de récupérer au mieux son efficacité. Par exemple, utiliser sa chaudière sur des périodes très courtes et pour un besoin de chaleur important ne permet pas de récupérer l’énergie de la condensation (et d’autant plus si votre chauffage est coupé comme en été).

Si vous utilisez votre chaudière uniquement pour des besoins en eau chaude sanitaire (douche, vaisselle et lessive), vous n’exploiterez pas tout le potentiel d’une chaudière gaz à condensation. À bon entendeur !

Faire attention à l’effet rebond !

Les économies d’énergie évoquées ne peuvent qu’exister uniquement si vous vous placez à la même température de chauffe qu’avec votre ancienne chaudière. L’installation d’un équipement plus performant peut avoir un effet pervers sur vos habitudes de consommation :le fait que vous chauffez vous coûte moins cher qu’auparavant peut vous inciter à vous chauffez plus et à annuler les éventuelles économie d’énergie que vous auriez pu réaliser.

C’est ce que l’on appelle plus communément en économie l’effet rebond.

Une attention toute particulière doit donc être de mise sur ce sujet si votre but est d’économiser de l’argent et de réduire vos émissions de CO2

Comment réaliser des économies d’énergie supplémentaires lors de l’installation de ma chaudière gaz à condensation ?

Suivant le cas de figure où vous vous trouvez, l’installation d’une chaudière gaz à condensation ne sera peut-être pas suffisante afin de faire des économies d’énergie importantes. Deux solutions s’offrent à vous. La première consiste à réaliser des travaux de rénovation énergétique qui vous permettront de mieux garder la chaleur dans votre logement. La seconde est d'installer un poêle à bois en sus de votre chaudière gaz à condensation.

Ces deux solutions vous permettront de réaliser des économies d’énergie supplémentaires et de gagner un bonus CO2 encore plus importants.

Accélérer le retour sur investissement de l’achat d’une chaudière gaz à condensation

Il est assez difficile d’amortir une chaudière gaz à condensation en ne comptant que sur les économies d’énergie réalisées par cet achat. Il existe cependant des solutions qui devraient vous permettre d’accélérer ce retour sur investissement.

Il existe tout d'abord de nombreuses aides publiques qui vous permettent de financer en partie l’achat d’une chaudière gaz à condensation : crédit d’impôt pour la transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, certificat d’économie d’énergie, etc. Ces aides peuvent donc couvrir une partie de vos dépenses.

Ensuite, la prime CO2 du Compte CO2 peut vous permettre de gagner jusqu’à 100€ par an grâce à l’installation de votre chaudière gaz à condensation.

Choix d’une chaudière gaz à condensation ou d’un chauffage "zéro émission de CO2" ?

Le choix d’un nouvel équipement de chauffage est important car vous allez le garder sur une durée relativement longue (au moins 15 ans). Choisir une chaudière gaz à condensation, c’est accepter le fait que votre logement va émettre des émissions de CO2 liées à la combustion d’énergie fossile pour une dizaine d’années supplémentaires. Au vu de l’urgence climatique dans laquelle nous nous trouvons, cela fait réfléchir... D'autant plus que le prix du gaz est amené à croître à terme, ce qui devrait accroître votre facture de chauffage.

Il existe d’autres choix qui permettent de remplacer son ancienne chaudière fioul ou gaz par un chauffage zéro émission de CO2, tout en se raccordant très bien sur votre système de chauffage centralisée. Par exemple, l’installation d’une pompe à chaleur est un moyen très efficace de se chauffer sans émettre de CO2. Vous pouvez aussi installer une [intlink id="1895" type="page"]chaudière à bois[/intlink] dont les émissions sont aussi considérées comme nulles.

Ces deux solutions permettent de toucher aussi les nombreuses aides publiques existantes pour les travaux de rénovation énergétique et peuvent donc être rentabilisées assez rapidement. Qui plus est, le fait de choisir des chauffages “zéro-émission” vous permettent de maximiser la prime CO2 du Compte CO2.

Selon l'Ademe, il existe plusieurs solutions pour des chaudières performantes.

Découvrir
Cela peut vous intéresser