Économiser du CO2 en choisissant une voiture électrique

Rouler en voiture électrique, c’est choisir un moyen de déplacement qui n’émet presque pas de CO2. Adieu les fumées sortant des pots d’échappement et les molécules polluantes qui en ressortent : monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, oxydes d’azote et de souffre… Mais quelles sont les économies de CO2 associées au remplacement de votre véhicule thermique par une voiture électrique ?

Toucher un bonus CO2 en achetant une voiture électrique

L’électricité n’est pas prise en compte dans le calcul du Compte CO2. Tout d’abord, parce que ce secteur est déjà soumis à son propre système de quotas carbone, deuxièmement parce que l’électricité en France est une énergie qui émet beaucoup moins de CO2 que l’essence ou le diesel.

En choisissant un véhicule électrique pour remplacer un véhicule thermique, vous êtes donc assuré de toucher un bonus CO2. Ce bonus sera versé chaque année suivant l’achat de votre véhicule électrique et est bien sûr cumulable avec les autres aides déjà existantes pour les véhicules électriques.

Le bonus CO2 que vous allez toucher dépendra directement des économies de CO2 réelles que va occasionner l’achat de votre voiture électrique. En clair : si votre ancien véhicule consommait beaucoup de carburant, le bonus CO2 associé sera d’autant plus important.

Avec le bonus CO2, la voiture électrique est une voiture qui rapporte !

Des exemples de bonus CO2 suite à l’achat d’une voiture électrique

Premier exemple. Jean-Luc a quitté la ville avec sa famille pour vivre dans une jolie maison de campagne. Tous les jours, il doit cependant faire les 50 km (aller et retour) qui le sépare de son lieu de travail. En comptant en plus ses déplacements personnels, Jean-Luc arrive facilement à 30 000 km par an… Et sa voiture a perdu de sa primeur ! C’est un vieux diesel consommant 7,5 L/100 km.

En optant pour un véhicule électrique, Jean-Luc va nettement réduire ses émissions de CO2 : 6 000 kg de CO2 par an en moins dans l’atmosphère, et en plus sur son Compte CO2 ! Outre les économies qu’il va faire sur le carburant, Jean-Luc va pouvoir toucher un peu plus de 300 € par an à la suite de l’achat de son véhicule électrique.

Second Exemple. Sixtine habite en plein centre de sa ville. Ses déplacements son essentiellement urbains : aller au travail, faire des courses et se rendre au local de son association de sensibilisation aux dangers des bracelets en macramé. Sa voiture (essence) consomme peu (4,5 L/100 km), et Sixtine ne dépasse jamais les 10 000 km annuels.

Après avoir longuement hésité, Sixtine franchit le pas et remplace sa citadine pour un véhicule électrique. Ce changement permet à Sixtine d’économiser directement 1 000 kg de CO2 qu’elle pourra valoriser immédiatement sur le site du Compte CO2.

Ces deux exemples un peu extrême montre bien qu’un véhicule électrique permet bien de réduire ses émissions de CO2. Dans certains cas, notamment si vous roulez beaucoup ou que votre véhicule consomme beaucoup de carburant, le Bonus CO2 du Compte CO2 peut vite devenir intéressant !

Prix de la tonne de CO2 évitée

Le prix de la tonne de CO2 évitée permet de déterminer l’efficacité économique d’une action qui vise à réduire des émissions de CO2. Pour un particulier, le prix de la tonne de CO2 évitée va lui permettre par exemple de savoir s’il vaut mieux pour lui de refaire l’isolation de son logement ou bien passer à un véhicule électrique.

En considérant qu’une voiture électrique coûte 16 000 € une fois toutes les aides retirées et qu’elle a une durée de vie de 10 ans, le coût de la tonne de CO2 évitée va donc dépendre des économies de CO2 que va occasionner l’achat de ce véhicule électrique.

En reprenant les exemples précédents, le prix de la tonne de CO2 évitée peut donc varier entre 270 € (16.000 € divisé par 60 tonnes - 6/an fois 10 ans) et 1 600 €.

Découvrir
Cela peut vous intéresser