Le fonctionnement de l’isolation des fenêtres

Les fenêtres sont aussi vieilles que les premières maisons humaines ! Elles ont toujours été sources d'innovations techniques comme de taxes saugrenues ! Cependant, savez-vous quel est le fonctionnement de vos fenêtres et comment elles vous permettent de vous protéger du froid ?

Quels sont les transferts d’énergie qui sont en jeu ?

La fenêtre est un lieu où se rencontrent de nombreux échanges thermiques. Tout d’abord, la convection naturelle de l’air refroidit directement votre fenêtre en hiver. Il faut aussi prendre en compte le rayonnement que va émettre votre fenêtre, notamment lorsque sa surface est importante. Ainsi, lorsque votre fenêtre est froide (absence de soleil, nuit), le rayonnement qu’elle va émettre sera très faible et peut avoir directement un impact sur votre confort thermique.

N’avez-vous jamais ressenti une sensation de froid  alors que vous vous trouviez dans une pièce bien chauffée uniquement parce que vous vous trouviez près d’une fenêtre dont la surface était froide ? Enfin, il ne faut pas oublier de prendre en compte les phénomènes de conduction qui vont êtres liées aux menuiseries de votre fenêtre. Ce sont des lieux privilégiés pour l’apparition de ponts thermiques ! Seuls des travaux d’économie d’énergie peuvent résoudre ce problème !

Quelles sont les solutions techniques ?

Le principe du double et du triple vitrage est simple : puisque l’air (ou d’autres gaz) est un excellent isolant, pourquoi ne pas l’utiliser au sein d’une vitre afin de mieux l’isoler ? Ainsi, en ajoutant une lame d’air ou d’un autre gaz entre deux vitres, il est possible de diminuer de façon conséquente les déperditions thermiques. A noter qu’il est aussi possible de renforcer cette isolation avec la technologie VIR (vitrage à isolation renforcée) dont le principe repose sur l’application d’une microcouche faiblement émissive composée d’oxydes métallique d’un nanomètre d’épaisseur. Cet ajout va permettre de jouer sur le passage des infrarouges et n’influe donc pas sur la luminosité que laisse passer la fenêtre.

Enfin, n’oublier pas d’en profiter afin d’installer des menuiseries à isolation renforcée afin de vous assurer que la chaleur présente dans votre logement ne disparaisse par d’éventuels ponts thermiques. Les travaux d’économie d’énergie au niveau des fenêtres demandent donc généralement de jouer sur la fenêtre (partie mobile) mais aussi sur son cadre (partie immobile).

Quels paramètres à prendre en compte ?

Les paramètres à prendre en compte porte sur deux données principales : les performances thermiques et lumineuses de votre fenêtre. Le coefficient de transfert thermique de la vitre vous permettra de connaître son degré d’isolation tandis que le coefficient de transmission lumineuse vous renseignera sur la capacité de votre vitre à laisser passer la lumière.

Les fenêtres double et triple vitrage ont aussi de bonnes qualités d’un point de vue acoustique. Profitez de réaliser vos travaux d’économie d’énergie pour améliorer en même temps les performances acoustiques de votre logement !

Découvrir
Cela peut vous intéresser