Faire face aux fraudes sur Internet

Les escroqueries bancaires ne se limitent désormais plus seulement au vol de la carte bancaire. Désormais, les vols se font à distance: les fraudeurs utilisent Internet afin de dérober les coordonnées bancaires de leurs victimes, ou usent de diverses méthodes d’arnaques. C’est pourquoi, nombreuses sont les banques qui tentent d'atténuer ce fléau. Mais comment faire face à une fraude subie sur Internet ? Quelles sont les démarches à entreprendre, et surtout, comment éviter cela ?

Les démarches à entreprendre dès lors que la fraude est avérée

Dans un premier temps, vous devez impérativement faire opposition sur votre carte bancaire. Pour ce faire, veuillez contacter votre banque ou à défaut, le numéro d’urgence de votre établissement bancaire. Votre compte sera ainsi bloqué et aucune autre transaction sera possible. Ensuite, vous devez vous rendre à la gendarmerie afin de porter plainte, en fournissant des justificatifs concernant la fraude. C’est grâce à ce dépôt de plainte, que vous pourrez espérer être indemnisé par la suite.

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, en 2013, 840 000 victimes de fraudes sur Internet ont été recensées. Presque 48% d’entre elles ont subies des transactions frauduleuses concernant des achats sur Internet et seulement 14% pour des achats en commerce traditionnels.

Quelles sont les principaux types d’escroqueries ?

L’escroquerie est définie par le Code Pénal comme le fait de tromper une personne physique ou morale, de façon volontaire. Cette escroquerie se fait par l’usage d’une fausse identité, ou par l’emploi de manœuvres frauduleuses afin d’inciter la victime à remettre des fonds ou un bien. Elle est sanctionnée jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et de 375 000€ d’amende.

Il existe plusieurs types de fraude:

  • Le phishing / l’hameçonnage: transaction bancaire sans retour du bien acheté, usurpation d’identité, vol des données personnelles...
  • Utilisation frauduleuse du numéro de carte bancaire
  • Se faire passer pour quelqu’un d’autre : usurpation d’identité

L’arnaque par l’hameçonnage est la plus courante. En effet, l’escroc usurpe l’identité d’une entreprise ou d’un organisme et envoi des courrier électroniques aux victimes. Il invite ces victimes à se rendre sur un lien afin d’effectuer une mise à jour et ainsi à communiquer leurs coordonnées bancaires.

Se protéger contre les fraudes sur Internet

Afin d’éviter d’être victime d’une escroquerie sur Internet, vous devez commencer par être vigilant. En effet, vous devez vous méfier des courriers électroniques vous demandant des informations personnelles. Il est très rare qu’un quelconque organisme vous demande ce type de renseignement aussi important. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à contacter l’organisme en question.

D’autre part, ne cliquez jamais sur les liens présents dans vos courriers électroniques, surtout si le mail vous parait suspect. Vous devez également vérifier régulièrement vos transactions sur votre compte en banque afin de vérifier si aucune transaction frauduleuse n’a été réalisée.

Lorsque vous vous apprêtez à effectuer un achat sur Internet, vérifiez qu’il y a bien un cadenas sur la barre de recherche et que l’URL commence bien par https qui signifie que le site dispose d'un certificat SSL garantissant l'anonymat de vos données sur l'ensemble du site.

Si vous effectuez quelques achats de temps en temps sur Internet, la Carte CO2 est faite pour vous. Vous pouvez effectuer vos achats sans appréhension. En effet, il s’agit d’une carte de paiement accompagnée d’une application mobile totalement gratuite et téléchargeable sur Android ou iOS. Vous avez la totale mainmise sur les fonctionnalités de votre carte bancaire. Vous pouvez activer/désactiver les paiements sur Internet directement via l’application Carte CO2. Ainsi, lorsque vous savez que vous devez effectuer un achat sur Internet, vous pouvez activer le paiement en ligne, puis le désactiver lorsque vous aurez terminé et que la transaction aura été effectuée.

Puis, la Carte CO2 ne permet pas à ses utilisateurs d’être à découvert, ce qui limite le risque de “dettes” en cas de vol de vos coordonnées bancaires.

Pour conclure, vous devez être de plus en plus vigilant lorsque vous communiquez vos coordonnées bancaires, puisque même si les banques regorgent d’idées pour éviter les fraudes, les escrocs usent de tous les moyens afin de parvenir à leur fin.

Découvrir
Cela peut vous intéresser