J’utilise des ampoules basse consommation

La célèbre invention de Thomas Edison a été utilisée des milliards et des milliards de fois depuis 1879. Cependant, l’ampoule à incandescence n’a malheureusement pas connue beaucoup d’évolution depuis un siècle. Mais pas d’inquiétude, le remplacement de ces ampoules par des ampoules à basse consommation dites “économiques” est  en marche !

Les ampoules à filament se font petit à petit remplacer par les ampoules basse consommation 

Depuis le 1er janvier 2013, une interdiction limite peu à peu la vente des ampoules à incandescence (filament) en magasin, au profit des ampoules à basse consommation (ou fluocompacte).

En effet, son substitut utilise une nouvelle technique d'éclairage plus efficaces, car elles consomment quatre fois moins d’énergie que les anciens modèles. C’est notamment  un des mesures du Plan Climat-Energie avec l’objectif de réduire de 20 % la consommation d’énergie d’ici 2020.

Ainsi, tout approvisionnement en ampoule à incandescence dont la puissance est supérieure à 25 watts, ou en halogène (hors catégorie performantes B et C) est interdit. Mais cela n’empêche pas d’écouler parallèlement les stocks.

Les avantages des ampoules basses consommation 

Les ampoules basse consommation sont reconnus comme plus efficace énergiquement, tout en procurant la même luminosité, nous éclaire l’Ademe. En effet, quand une ampoule à incandescence utilise 40 watts, l’ampoule correspondant à basse consommation n’en utilise que 9, et cela à lumière égale. En effet, une ampoule fluocompacte consomme 4 fois moins et a une durée de vie 5 à 6 fois supérieur.

A savoir que dans une ampoule à incandescence environ 5% de l’énergie utilisée sert à produire de la lumière, le reste de l’énergie disparaissant sous forme de chaleur (effet Joule). Tandis que dans le cas d’une ampoule fluocompacte, 75 % de l’énergie est utilisée pour la lumière et seulement 25 % se transforme en chaleur !

Le surcoût de 15 à 30 € par an des ampoules fluocompactes est vite compensé du fait des économies d’énergie (page) réalisées par le remplacement avec des ampoules ayant une telle longévité.

Quelques conseils concernant les ampoules basse consommation 

Les ampoules basse consommation mettent souvent un peu de temps avant d’atteindre leur luminosité maximale. Si les fabricants ont atténué ce défaut, il existe toujours. Il est donc préférable de ne pas mettre ce type d’ampoules dans des lieux de passage ou nécessitant des éclairage de courte durée (couloir, escalier).

De plus, d’importants progrès ont été fait concernant la “température de couleur” pour le confort des yeux. Les ampoules se déclinent désormais en plusieurs couleurs: Blanc Chaud (2700-3500 °Kelvin), Blanc Neutre (4000-5000 °Kelvin) et Blanc Froid (5500-6500 °Kelvin). Le chaud étant le plus confortable pour l’oeil humain.

Il faut savoir que les d’ampoules fluocompactes contiennent du mercure (de 3 à 25 milligrammes en moyenne) et sont donc à considérer comme des déchets dangereux. De ce fait, elles ne doivent pas être jetées à la poubelle mais ramenées au magasin ou déposées à la déchetterie.

Enfin, si vous avez un lampadaire halogène, remplacez vos ampoules halogènes classiques par des “éco halogène” moins énergivores. Les petits écogestes font les grandes économies et sont bons pour votre compte CO2 !

Découvrir
Cela peut vous intéresser