La prime vélo électrique 2017 : le coup de pouce qui fait du bien !

Depuis le lundi 19 février 2017, une nouvelle prime est proposée par le Ministère de l'Environnement qui permet de rendre plus abordable l’achat des vélos électriques. En effet, cette aide permet de subventionner 20% du prix d’achat du bien, allant jusqu’à une offre maximale de 200€ pour les acquéreurs.

Comment bénéficier de la prime vélo électrique ?

La principale condition est simple : tout acheteur doit présenter sa facture à L'Agence des services de paiements. La demande de subvention sera effectuée par l’intermédiaire d’un questionnaire en ligne sur le site de l’ASP dans la rubrique spécifique Bonus Vélo.

Les documents suivants vous seront également demandés : un justificatif de domicile daté de moins de trois mois, ainsi qu'une copie d'un justificatif d'identité. Soyez vigilant ! Le propriétaire de la facture d'achat doit être la même personne que celle effectuant la demande de subvention.

Quelles sont les conditions pour obtenir cette prime ?

En revanche, une personne n’aura le droit de toucher cette prime écologique qu’une seule fois, même si elle souhaite acquérir plusieurs vélos électriques. De même, cette aide est valable pour toute personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ou à toute personne morale justifiant d’un établissement en France et à toute administration de l’Etat.

Attention ! Des aides similaires existent déjà dans certaines villes, comme celle proposée à Bordeaux. En effet, de nombreuses communes françaises ont préalablement choisi d'encourager les déplacements écologiques des cyclistes, dont Paris, Lyon, ou encore Nantes. Ces subventions peuvent atteindre entre 150 et 400€ suivant l'achat de votre vélo électrique.

Il est donc important de se renseigner auprès de votre mairie afin d'en connaître le montant. En revanche, c'est soit l'une, soit l'autre ! La prime vélo électrique de 2017 ou Subvention Royale n’est pas cumulable avec une autre aide provenant de collectivité.

Vous êtes sûr de tout connaître sur le VAE ?

Peut-on vraiment rouler sans effort ? Attention, un vélo à assistance électrique ne porte pas son nom sans raison. Si on parle en premier lieu de «Vélo Électrique», nous devons également nous pencher sur le terme «Vélo à Assistance Électrique». En effet, ce n'est pas le vélo lui-même qui est électrique, mais bien son assistance.

Cela signifie qu'il est nécessaire d'effectuer quelques mouvements afin que le vélo commence à rouler. Alors pourquoi choisir un VAE plutôt qu'un vélo classique ? La plupart des utilisateurs sont d'accord sur ces deux points : le VAE est plus pratique et permet de se déplacer sur des distances plus longues. C'est dire ! Même le leader mondial de la bicyclette Néerlandais est unanime sur le sujet. Que ce soit pour se déplacer jusqu'au travail, visiter les alentours de votre ville, ou même aller faire des courses, vos efforts seront amoindris et donc votre motivation agrandie !

Alors quelle vitesse peut-on atteindre ? Même les bus ne pourront plus vous dépasser ! Le vélo à assistance électrique vous assure un vitesse moyenne de 19km/h, contre 17km/h pour les bus.

Dans une optique d’amélioration de la qualité de l’air, ce « bonus vélo », prolongeant celui des véhicules électriques, donne un nouveau souffle aux potentiels acquéreurs. En effet, le prix d’un vélo électrique pouvant aller de 750 à 3000€, la prime vélo électrique 2017 permet de le rendre plus accessible.

Rappelons que des subventions existent également pour les deux roues électriques motorisés, ou ce que l'on appelle plus communément : les scooters électriques ou motos électriques. Futur acquéreur ? N'hésitez plus !

Découvrir
Cela peut vous intéresser