Les aides financières pour une PAC Air Eau

La Pompe à Chaleur Air Eau plus simplement appelée PAC Air Eau est un substitut à la chaudière. L'air extérieur est collecté par la PAC et redistribué dans vos circuits de chauffage afin de diffuser de la chaleur dans tout votre domicile. L'air est une énergie gratuite et infinie, mais la PAC en elle-même ne l'est pas: comptez sur un investissement d'au moins 10 000€ pour l'installation de ce système complexe de chauffage. Par chance, les PAC sont éligibles à la quasi-totalité des aides de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Les aides de l'Ademe

La PAC Air Eau rentre dans les critères de quatre des primes de l'Ademe. La validité de ces aides dépendra donc principalement de la configuration de votre logement et de votre situation personnelle. Tous les travaux doivent être assurés par un maître d'oeuvre RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique pour votre PAC Air Eau

Le Crédit d'Impôt ou CITE est l'aide plébiscitée des ménages français; 42% des ménages français ont eu recours au CITE en 2015 pour leurs travaux de rénovation énergétique selon l'Ademe. Facile d'accès le CITE n'a que peu de pré-requis. Le logement doit avoir plus de 2 ans, soit l'écrasante majorité des logements en besoin de rénovation. Seuls les propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit peuvent la demander.

Concernant la partie financière, cette aide comprend une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 30% de vos dépenses TTC, ou, si vous n'êtes pas imposable, une compensation financière égale.

Tous les travaux techniquement éligibles au CITE peuvent l'être aussi pour l'éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) et la TVA réduite.

Bénéficier d'un éco-ptz

L'éco-ptz est une autre aide de l'Ademe. Il s'agit cette fois ci d'un prêt à taux d'intérêt nul. Sur la durée de l'emprunt - 10 ou 15 ans - seul le capital initial est à rembourser. Pour y accéder aucune condition de ressources n'est stipulée. Les propriétaires et les copropriétaires habitant un logement antérieur à 1990 ou emménageant dans un logement très insalubre ont l'autorisation de demander un éco-ptz.

Le montant de l'éco-ptz varie de 10 000€ à 30 000€ selon la nature des travaux. Cependant deux cas de figures sont à distinguer: soit vous souhaitez faire des travaux de "performance énergétique globale" pour réduire d'au moins 25% votre consommation annuelle en énergie, soit voulez adhérer à un "bouquet de travaux", c'est-à-dire au moins deux travaux acceptés dans la liste de l'éco-ptz.

La TVA à taux réduit de 5,5% ou 10%

Le taux habituel de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est de 20%. Ce taux s'applique à l'ensemble de vos consommations journalières. Des taux alternatifs ont néanmoins été crées pour alléger l'investissement des ménages pour leurs travaux de rénovation usuels. Ces taux sont respectivement de 5,5% et 10% et s'appliquent à la pose et l'installation des nouveaux équipements.

5,5%, c'est le taux des travaux concernés par le CITE, exception faite de certains types de pompes à chaleur comme la PAC Air Air. Les autres frais de rénovation sont soit à 10% de TVA, soit à 20% dans le cas de travaux particulièrement imposants.

Les primes de l'Anah pour votre PAC Air Eau

Une seule prime de l'Anah, mais néanmoins à portée de main des ménages, est accordable aux ménages aux revenus humbles. Ces ménages sont représentés par deux catégories chacune associée à un montant d'aide: les ménages "modestes" subventionnés à hauteur de 35% et les ménages "très modestes" aidées jusqu'à 50% par l'Anah. La présentation des seuils de revenus exacts se situe sur le site en ligne de l'Anah.

Pour qu'un ménage validant ces critères boursiers puisse faire une demande, l'efficacité énergétique du bâtiment ou logement doit croitre de 25%.

En addition de cette subvention, le Fond d'Aide à la Rénovation Thermique (FART) accepte de prendre en charge 10% des frais de rénovation dans la limite de 1600€ ou 2000€ d'après votre catégorie.

La prime carbone du Compte CO2

Installer une pompe à chaleur réduit drastiquement vos émissions de CO2, pour être précis le chauffage émis par ce type de système n'émet pas de CO2 puisque l'énergie utilisée est naturellement présente dans l'air. Si vous étiez chauffés au fioul, au charbon, au gaz ou à n'importe quel autre énergie fossile et que vous décidiez de remplacer votre mode de chauffage par une PAC vous deviendriez éligibles à la prime carbone du Compte CO2.

La prime carbone est versée sous forme d'une monnaie virtuelle, le "CO2", convertible en euros à hauteur de 52,64€ la tonne de CO2, un taux autrement plus élevé que la valeur actuelle du carbone sur le marché européen (entre 5 et 10€ en moyenne).

Découvrir
Cela peut vous intéresser