Les primes pour l'isolation des murs par l'intérieur

Avoir des murs bien isolés participe activement à la réduction de vos consommations énergétiques. Des murs intérieurs isolés maintiennent la chaleur en hiver et conservent la fraicheur ambiante en été, diminuant d'autant vos frais de chauffage et de climatisation sur ces deux périodes de l'année. Cependant, ces travaux ont un coût. En fonction de la taille de votre logement, du type d'isolant choisi et de l'état de votre résidence, les travaux pourront osciller entre moins de 1 000€ et plus de 10 000€. C'est pourquoi des subventions de l'Etat ont été mises en place, primes gérées par des organismes comme l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'Énergie (Ademe) ou l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Faisons donc un récapitulatif des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Il est à noter que les travaux ci-dessous requièrent souvent l'aval d'un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE) par l'État. D'autre part, pour les travaux de l'Ademe que sont le CITE et la TVA réduite la résistance thermique des nouvelles parois doit surpasser 3,7m²/kW.

En plus de ces aides vous pourrez aussi obtenir le prime carbone du Compte CO2 si vous avez réduit vos émissions de CO2, renseignez-vous donc sur cette aide!

Le Crédit d'Impôt pour isoler ses murs

Les propriétaires, locataires et hébergeants à titre gratuit logeant dans un bâtiment de plus de 2 ans sont les principaux bénéficiaires du Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Financer l'isolation des murs intérieurs coûte sensiblement moins cher que l'isolation des murs extérieurs. Le CITE est pourtant ouvert aux deux cas de figures. Une liste de travaux prédéfinis a été établie par l'Ademe, liste dans laquelle figure l'isolation des parois opaques et de murs par l'intérieur.

Le CITE est un crédit d'impôt, c'est-à-dire une réduction d'impôt basée sur les efforts de transition énergétique. 30% de vos dépenses TTC peuvent être déduite de votre impôt sur le revenu dans la limite de 8 000€ pour une personne seule et de 16 000€ pour un couple. Chaque personne supplémentaire à charge accroit le plafond de 400€. Les ménages éligibles au CITE et qui ne paient pas l'impôt sur le revenu récupèrent l'argent pour leur compte.

Une restriction est cependant de mise pour les travaux d'isolation : le plafond global d'aide est couplé à un plafond au m² de 100€. En d'autres termes une personne seule pourrait par exemple faire valoir 60 m² tarifés à 100€/m² soit 6 000€ de frais de travaux mais ne retiendrait que 4 000€ sur 40m² à 200€/m².

Une TVA à taux réduit de 5,5%

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) ponctionne une proportion fixe de 20% sur les biens et services. Une des manières de motiver les citoyens à réaliser des réparations dans leur logement a donc été de réduire cette TVA à 10% ou 5,5%. Lorsqu'un travaux rempli tous les critères du CITE, il est taxé à 5,5%, autrement il est taxé à 10%.

Dès lors que les travaux sont effectués par un professionnel RGE et que vous mentionnez au moment de la facturation votre droit à la TVA à 5,5%, vous devriez obtenir le TVA réduite.

Isoler ses murs avec Habiter Mieux

Cette fois-ci, c'est une prime de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui propose d'indemniser les travaux d'isolation intérieure. Habiter Mieux a été revu en janvier 2016, il s'agissait autrefois d'une prime de 3 000€. Désormais l'aide peut atteindre jusqu'à 20 000€!

La cible du programme Habiter Mieux est très claire puisque deux catégories assorties de plafonds de revenus ont été quadrillées : les ménages "modestes" et les ménages "très modestes". L'aide prévoit de prendre en charge 35% ou 50% des dépenses HT selon la catégorie du foyer dans le limite de 20 000€. Les logements très abîmés ont même l'opportunité de toucher jusqu'à 50 000€ après étude du dossier.

Seuls les logements de plus de 15 ans et n'ayant de surcroit touché aucune aide publique dans les 5 ans verront leur candidature retenu. L'Anah précise que l'amélioration de la performance énergétique du logement doit atteindre 25%, le but étant de diminuer la facture énergétique de ces ménages modestes.

Obtenir des CEE pour son isolation

Les travaux d'isolation sont censés faire décroitre la quantité d'énergie utilisée sur une année. Pour chaque kW économisé de cette manière par votre nouvelle isolation vous pouvez demander des Certificats d'Économie d'Énergie ou CEE.

Les fournisseurs d'électricité sont obligés de racheter un quota de CEE pour remplir leurs obligations envers l'Etat. Si le quota n'est pas atteint ils se voient infliger une amende de 0,02€/kW Cumac, une somme importante lorsque qu'elle concerne plusieurs milliers de Gigawatt.

Vous pouvez vous attendre à recevoir entre 100€ et 500€ en isolant vos murs intérieurs. Cependant l'action n'est valable qu'une seule fois. Si vous souhaitez toucher une prime sur 10 ans, vous pouvez essayer la prime carbone du Compte CO2!

Découvrir
Cela peut vous intéresser