Quels sont les moyens de paiement les plus utilisés ?

De plus en plus de nouveaux moyens de paiement envahissent notre quotidien et sont pour la plupart, dématérialisés. L’essor de ces nouveaux moyens de paiement, change totalement nos habitudes de paiement, notamment avec le sans-contact ou le paiement mobile. Mais qu’en est-il des moyens de paiements classiques ? Est-ce la fin des chèques, des espèces ? Certains moyens de paiement sont plus prisés, au détriment d’autres, qui disparaissent petit à petit.

Des disparités d’utilisation entre les moyens de paiements traditionnels

Il faut savoir que la France est un des rares pays à encore utiliser les paiements par chèques bancaires. En effet, selon une étude  de Cofidis Retail, 60% des Français ont payé par chèque en 2016. Ce pourcentage peut paraître conséquent, surtout lorsque l’on sait qu’en Allemagne par exemple, seuls 2% ont effectués des paiements par chèques.

Sur un tableau d'une enquête de la BCE (Banque Centrale Européenne), on voit les différents moyens de paiements traditionnels ainsi que leur courbe d’utilisation dans l’Union Européenne. On constate très clairement que les paiements par chèques, sont en réel déclin et se font de plus en plus rare depuis quelques années. Contrairement aux chèques, d’autres moyens de paiement deviennent de plus en plus tendance. Même si les virements ainsi que les prélèvements stagnent, les paiements par carte bancaire sont de plus en plus prisés. En effet, la carte bancaire est de plus en plus utilisée dans l’Union Européenne, puisqu’il s’agit d’un moyen de paiement universel. En 2016, le nombre de transactions par carte bancaire a augmenté de 12,2% depuis les années 2000, selon la BCE. C’est d’ailleurs la carte bancaire qui reste le moyen de paiement préféré des français, avec 52,6% des opérations monétaires effectuées par carte bancaire.

Pourquoi la Carte bancaire est-elle autant prisée ?

La carte bancaire tient sa popularité du fait que les paiements par carte ont nettement évolué. Il ne s’agit plus seulement de réaliser des achats et de taper son code. Les banques ont d’abord proposé le paiement sans contact. En effet, depuis 2012 le paiement en sans contact suscite toujours autant d’intérêt, dans une société de plus en plus “cashless”. Les Français utilisent de moins en moins les espèces puisque celles-ci sont parfois encombrant et difficilement  gérables. Il est donc devenu encore plus simple de payer avec une carte bancaire, en la posant uniquement sur le terminal de paiement. Certaines personnes restent sceptiques quant à la réelle sécurité des carte bancaire disposant du paiement en sans-contact, Mais, le cap de paiements en technologie NFC a dépassé 1 milliard en novembre 2017, donc ce moyen de paiement attire tout de même un grand nombre de français.

En bref, la carte bancaire est donc un moyen simple et rapide d’effectuer ses achats. En terme de sécurité, la carte bancaire a su faire ses preuves malgrés de nombreux vols. Les transactions effectuées avec celle-ci sont traçables, donc il est facile de cesser tout délit. Ensuite en général, les banques couvrent les incidents liés au vol d’une carte bancaire.

Pourquoi les chèques sont-ils de moins en moins courant ?

Depuis quelques années déjà, les paiements par chèques se font de plus en plus rare. Alors oui, nous avons tous des grands-parents, un oncle ou une tante qui nous fait un chèque pour certaines occasions, mais cela s’arrête là. De plus en plus d’enseignes, refusent tout simplement les paiements par chèque. Pourquoi ? Tout simplement à cause de nombreuses fraudes. Beaucoup de personnes donnaient des chèques sans provisions, et les recours pour les professionnels et même les particuliers sont minces.

Ensuite, lorsque vous-même vous faites un chèque, et qu’il s’avère être refusé au moment de l’encaissement par la tierce personne, votre banque peut vous le facturer très cher ! C’est pourquoi, les paiements par chèque se font plus rares.

Mais il reste quelques personnes qui l’utilisent pour faire des courses par exemple, ou pour d’autre achats de fin de mois. En effet, le chèque n’est pas encaissé dans l’immédiat, cela est donc une bonne alternative pour les fins de mois un peu serrées. D’autre part, les enseignes se protègent également contre les chèques volés, en prenant tout simplement les coordonnées sur la carte d’identité de la personne qui effectue l’achat avec le chèque.

Auparavant, les Français payaient principalement leurs factures, leur loyer ou recevaient leur salaire par chèque bancaire. Mais avec l’essor de la digitalisation de la monnaie entre autre, les virements bancaires et les prélèvements bancaires ont fait leur apparition. En effet, les clients ont la possibilité de gérer leurs compte sur Internet désormais, ce qui facilite les transactions par virement.

De plus, les néo banques, qui sont de plus en plus présentes sur le marché des banques, proposent des virements en instantané avec un smartphone, ainsi la somme est transférée d’un compte à un autre en quelques secondes. C’est le cas par exemple pour la Carte CO2, une néo banque qui fait circuler une monnaie climatique, la monnaie CO2. Cette Carte de paiement fonctionne avec une application mobile du même nom, et permet de gérer soi-même toutes les fonctionnalités du compte et de faire des virements en un clic !

Les moyens de paiements varient donc selon les innovations du secteur bancaire. Certains types de paiements disparaissent peu à peu afin de laisser place à l’Innovation Numérique et à la digitalisation monétaire. Le principal but est finalement, de garantir la sécurité des fonds des utilisateurs mais aussi de leur faire gagner du temps, en rendant les choses simples!

Découvrir
Cela peut vous intéresser