Vers une société sans cash : mythe ou réalité ?

Le paiement en "cash" ou en "argent liquide" est le moyen de paiement le plus émetteur de CO2. Une bonne raison, parmi d'autres cependant, pour rêver à une société sans cash.

Quels sont les avantages à ne plus utiliser du "cash" ?

Bien entendu, la réduction des émissions de CO2 est une bonne raison pour migrer vers une société « sans cash ».  Il en existe cependant au moins deux autres.

Premièrement, le coût de fabrication des pièces de monnaie est énorme. Et c’est ainsi que des pays comme la Corée du Sud, ou l’Inde suppriment, depuis avril 2017 ou fin novembre 2016 la fabrication des pièces de monnaie.

Deuxièmement, il ne faut pas oublier, qu’en supprimant le cash, on supprime aussi la corruption !

Ce qui fait au moins trois bonnes raisons en tout pour supprimer l'argent liquide. Et c'est d'ailleurs, une idée qui fait son chemin.

Une société « cashless », idée utopique ?

Certainement pas ! Certains experts prédisent que l’argent liquide pourrait disparaître d’ci quelques dizaines d’années.

C’est déjà une idée mise en œuvre et à l’essai en Corée du Sud et en Inde. Pour une raison bien simple, cela supprime aussi les couts de production de la monnaie. Un argument qui vient compléter les arguments carbone.

Ainsi, La banque centrale sud-coréenne a lancé le 20 avril 2017 un projet pour dématérialiser une partie des échanges monétaires. Au lieu de rendre le change en pièces de monnaie à leurs clients, les commerçants coréens peuvent verser ce change sur des cartes mobiles ou prépayées, comme des titres de transport. Une économie de 47 millions de dollars environ selon la Bank of Korea pour fabriquer les pièces de monnaie.

En novembre 2016, le gouvernement indien a annoncé, du jour au lendemain, que les billets de 500 et de 1000 roupies, soit 86% des liquidités du pays, étaient désormais caducs. Cette annonce surprise, destinée à lutter contre la corruption, a permis d’accélérer les paiements mobiles en Inde.

Au Danemark et en Suède les commerçants sont autorisés à ne plus accepter pièces de monnaies et billets de banque !

Quels sont les avantages du paiement en liquide ?

Franchement, ils sont peu nombreux, et surtout toujours reliés à des objectifs plutôt peu défendables, puisque le liquide favorise toujours l'économie au "black". Ce n'est pas qu'une question de centaines d'euros afin de payer un cousin en cash pour repeindre son appartement. Ce sont surtout des centaines de milliers d'euros ou dollars, pour ne pas dire des millions, et une quantité de traffics illicites : drogue, armes, prostitution, financement de campagnes électorales, .....La liste est infinie !

L'argent liquide entretien le mythe : "des billets dans le portefeuille, la fumée verte et parfumée, les galipettes tarifées ou non, un doigt d'honneur à l'inspecteur des impôts" !

Certaines personnes, y compris dans les plus hautes institutions financières, défendent pourtant l'idée que le cash protège la vie privée des personnes. En effet, le paiement en cash ne fait appel à aucune technologie et ne permet pas de retracer ses utilisateurs et leurs achats (même le numéro inscrit sur le billet ne permet pas de retracer toutes les transactions faites avec ce billet). Dit autrement, l'argent liquide encourage bien toutes sortes de traffics illicites !

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la plus grosse coupure est le billet de 1.000 francs suisse. Si l'argent liquide ne servait qu'au petit commerce de l'économie sociale et solidaire, alors il n'y aurait pas d'utilité à avoir des billets au delà de 20 euros, voire 50 euros. Mais pour transporter des grandes quantités en toute discrétion, c'est sur que les "grosses coupures", c'est bien pratique.

Sur ce sujet passionnant et controversé, nous ne pouvons qu'encourager le lecteur à lire le compte rendu de la conférence intitulé "vers la fin du cash ?", organisée par l'Université Paris Dauphine, où se confrontent  les points de vue de la cellule Tracfin à ceux de la Banque de France.

Compte CO2 milite pour une société "sans Cash"

Compte CO2 est une néobanque sur mobile, dédiée à la lutte contre le changement climatique, qui favorise les paiements par carte et par mobile. Ce sont les moyens de paiement préférés des français, et les moins émetteurs de CO2 ! Pour réduire les émissions de CO2, et pour lutter contre la corruption, dépêchons nous de migrer vers une société "cashless".

Découvrir
Cela peut vous intéresser