C'est vous la banque

Inutile donc de vouloir la « faire sauter » ... Mieux vaut la faire fonctionner.

Avec un principe très simple. Quand vous réduisez vos émissions de CO2, vous recevez un crédit en €O2 sur votre compte. Pas de réduction, pas de crédit €O2.

Simple. La première étape consiste donc à faire son bilan carbone. Savez-vous combien de CO2 vous émettez ?

Téléchargez l'application

Combien d'€O2 vais-je recevoir ?

Nous sommes tous différents. Nous émettons tous des quantités de CO2 différentes.

Chacun doit donc calculer son empreinte carbone. Chacun reçoit ensuite une prime €O2 correspondant à ses propres réductions.
Quelques exemples de réductions

Véhicule Électrique

Remplacer votre véhicule à moteur à combustion classique par un véhicule électrique fait gagner environ 2000 €O2. Le chiffre exact dépend du nombre de kilomètres que vous parcourez et de la consommation de carburant de votre voiture.

Pompe à chaleur ou chaudière biomasse

Remplacer votre chaudière fioul par une pompe à chaleur ou chaudière biomasse, génère un crédit d’environ 6000 €O2 sur votre compte CO2 pour une consommation de 2250 litres de fioul. Pour 1000 litres de fioul, vous recevez un crédit de 2680 €O2.

Isolation de la maison

Isoler votre maison ? Pour le même confort de chauffage, vous gagnerez 1200 €O2 en étant chauffé au fioul. Si vous augmentez votre confort, vous consommerez autant de fioul, et émettrez autant de CO2. Pour plus de confort, il faut privilégier les énergies sans carbone !

Vélo

Le top du top, c’est d’aller au boulot en vélo. C’est bon pour le « cardio » et les kilos en trop. Vous gagnez 1000 €O2 chaque année, et en plus vous économisez entre 300 et 1000 euros par an, de frais de voiture. Jackpot sur tous les tableaux.
Méthodologie de calcul

Une réduction d’une tonne de CO2 génère un crédit de 900 €O2 sur votre compte. Vous recevez en effet 90% de la réduction que vous faites. Ce principe découle de la méthodologie de calcul, qui a été réalisée dans le cadre de feu le protocole de Kyoto.

Téléchargez l'application

Comment faire mon bilan carbone ?

Étape 1 - Informations

Pour calculer vos réductions d’émissions de CO2, vous devez d’abord décrire votre situation pour votre logement et vos voitures.

Vous indiquez donc avec quelle énergie vous vous chauffez (fioul, gaz, électricité,…), et quels véhicules vous possédez.

Étape 2 - Justificatifs

Vous devez ensuite saisir les quantités d’énergie que vous consommez, et pour cela vous joignez vos factures d’énergie pour la maison.

Pour les véhicules, des relevés kilométriques (factures d’entretiens, contrôles techniques,…).

Étape 3 - Calcul

A partir des justificatifs, Compte CO2 calcule vos émissions réelles de votre logement et véhicules.

Le calcul est donc simple, précis, et pertinent aussi : les émissions de CO2 de nos transports et logements représentent environ la moitié des émissions de la France.

Étape 4 - Crédit €O2

Compte CO2 calcule vos émissions de référence, c’est à dire vos émissions avant votre action de réduction de vos émissions.

Chaque année, vos émissions sont comparées à la référence. Si vous avez réduit par rapport à la référence, vous créez de la monnaie €O2, et vous recevez ce crédit €O2 sur votre Compte CO2. C’est vous la banque, on vous l’avait dit !

Téléchargez l'application

Foire aux questions

Quelle est la méthode de calcul de vos réductions de CO2 ?

Compte CO2 prend en compte à la fois les émissions de votre logement et de vos différents véhicules.

Dans un premier temps, vos émissions de référence sont calculées sur une période de deux ans. Comme son nom l’indique, ces émissions vont servir de référence pour le calcul de vos réductions futures.

Le calcul de vos émissions de CO2 est ensuite réalisé chaque année après la période de référence. Ces émissions de l’année sont comparées aux émissions de référence. En cas de baisse de vos émissions, vous recevez sur votre Compte CO2 des €O2. En cas de hausse de vos émissions, il ne se passe rien.

La valeur de vos émissions de référence est réduite chaque année de 0.37%, conformément à la méthode de calcul qui a été approuvée par l’Etat français et la l’ONU. Toujours selon cette méthode, vous recevrez 90% de vos réductions. Enfin, les facteurs d’émissions, c’est à dire la quantité de CO2 émise lorsque vous consommez un litre de fioul, d’essence, ou brulez du gaz, sont ceux pris par la France dans le calcul des ses émissions de CO2, et que l’on trouve dans l’inventaire national des gaz à effet de serre calculé par le CITEPA.

Quel est le périmètre de calcul des émissions du Compte CO2 ?

Nous émettons des émissions de CO2 de nombreuses manières dans notre vie de tous les jours : lorsque nous nous déplaçons, nous nous chauffons, nous mangeons, nous achetons des biens et des services, etc ! Le CO2 est présent partout et il est parfois difficile de déterminer les émissions liées à certaines de nos actions.

Dans le cadre du Compte CO2, ne sont que prises en compte les émissions liées à votre façon de vous déplacer avec vos véhicules personnels et à la façon dont vous chauffez votre logement. Ces émissions représentent environ la moitié de vos émissions de CO2 et sont relativement faciles à calculer et à prouver.

A quoi servent les justificatifs qui me sont demandés dans la partie calcul ?

Les justificatifs demandés servent à deux choses :

• Tout d'abord, vérifier que les informations que vous nous fournissez au sujet de votre logement, de vos véhicules ou de vos actions de réduction entreprises sont exactes.

• Enfin, nous calculons vos émissions de CO2 en se basant sur vos consommations réelles en énergie fossile. C'est pour cela que nous vous demandons la totalité de vos consommations en énergie fossile pour votre logement ou des relevés kilométriques pour vos véhicules.

Je n’arrive pas à trouver tous les documents demandés pour valider mes consommations, que dois-je faire ?

Il se peut que vous vous trouviez dans une situation où vous n’avez pas tous les documents qui sont demandés pour remplir les informations liées à vos consommations.

Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous contacter par par mail (contact@compteco2.com) afin de nous expliquer votre situation, il est parfois possible de s’en sortir en fournissant d’autres documents.

Dans le cas contraire, le plus simple est alors de décaler le calcul de vos émissions à partir du moment où vous avez tous les documents en votre possession.

J’ai réalisé des travaux d’efficacité énergétique dans mon logement mais je n’ai pas reçu de réduction de CO2 lors de la validation de mon compte CO2. Pourquoi ?

Toutes les énergies n’ont pas le même contenu en carbone. L’électricité et le bois sont considérés sont considérées comme n’émettant pas de CO2 par la méthodologie du Compte CO2. Il est ainsi possible de faire des travaux de rénovation énergétiques qui ne vous permettront pas de réduire vos émissions de CO2. Il est aussi possible que vous consommiez plus d’énergie qu’avant les travaux….

Exemple 1 : Vous êtes chauffé à l’électricité. Vous réalisez des travaux d’isolation sur votre logement. Ces travaux vont bien vous aider à réduire votre facture d’électricité. Cependant, étant donné que l’électricité n’est pas prise en compte par le Compte CO2, ces travaux ne vous permettront pas de recevoir des réductions de CO2.

Exemple 2 : Lors de votre déménagement, vous êtes passé d’un chauffage fioul à un chauffage gaz. Vous pensiez réaliser des réductions de CO2. Une fois votre bilan validé, vous voyez que vous n’avez pas réalisé d’économies de CO2 : le fait d’avoir acheté une maison plus grande a annulé les éventuelles réductions que vous auriez pu réaliser.

Si vous comptez réaliser des travaux de rénovation énergétiques dans les prochaines années, il sera possible pour vous de décaler les dates de votre bilan de référence de calculer vos réductions à partir de ces travaux.

Je pensais avoir réalisé des actions ayant entraîné une réduction de mes émissions de CO2. Suite au calcul de mes émissions, j’ai pu constater que ces dernières avaient augmenté. Que dois-je faire ?

Chaque cas est particulier et il faut savoir dans quel cas vous vous trouvez :

1) Vous avez mal apprécié vos actions de réduction et n’avez en faites pas réalisé suffisamment d’effort afin de faire baisser de manière effective vos émissions de CO2.

Exemple : faire du covoiturage de façon ponctuelle n’est pas suffisant afin de baisser les émissions de CO2 liées à votre faon de vous déplacer.

2) L’action de réduction que vous avez réalisé a entraîné un effet rebond qui a annulé les réductions que vous auriez pu réaliser.

Exemple :

Vous êtes passé d’une chaudière gaz à une chaudière gaz à condensation. Du fait que vous chauffer coûte moins cher, vous en profitez pour vous chauffer plus pour finalement obtenir une facture énergétique identique à celle d’avant votre changement de chaudière.

Vous avez acheté une voiture qui consomme moins de carburant que votre ancien véhicule. Sans vous rendre compte, vous vous déplacez plus avec et atteignez la même facture de carburant qu’avec votre ancien véhicule

3) Certaines actions entraînent irrémédiablement des augmentations de CO2. Généralement, cette hausse de CO2 est liée à un déménagement ou à l’acquisition d’un nouveau véhicule. Dans un tel cas, le plus intéressant est de décaler votre bilan de référence afin de prendre en compte le nouveau périmètre de vos émissions.

Pourquoi l’électricité n’est-elle pas prise en compte dans le calcul de mes émissions de CO2 ?

La non-prise en compte des émissions liées à votre consommation d’électricité n’est pas un oubli de la part du Compte CO2. La production d’électricité émet bien du CO2, bien que ces émissions soient relativement faibles du fait de la part importante de la production nucléaire de l’électricité en France. Ainsi, un kWh d’électrcité produit en France métropolitaine émet entre 20 et 40 g de CO2. On est déjà bien loin des 187 g de CO2 émis par un kWh de gaz naturel !

Mais ce n’est pas pour cette raison que l’électricité n’est pas prise en compte par notre site. Plus simplement, le secteur de l’électricité est déjà soumis à un système de quotas de ses émissions de CO2. Étant donné qu’il faut éviter à tout prix le double comptage des réductions de CO2 (qui n’auraient alors plus beaucoup de sens), les émissions de CO2 liées à l’électricité ne sont donc pas prises en compte par le Compte CO2. Il en découle que les émissions de CO2 liées à la géothermie ou aux pompes à chaleur sont elles aussi nulles.

Pourquoi le bois n’est-il pas pris en compte dans le calcul de mes émissions de CO2 ?

Le bois, qui est une matière fortement carbonée, émet bien du CO2 lors de sa combustion. Pourquoi cette source d’énergie est considérée alors comme propre au niveau des émissions de CO2 ?

Pour comprendre, ce qui peut sembler être un paradoxe, il faut voir dans le bois une source d’énergie qui est renouvelable : brûler du bois émet bien du CO2 mais c’est ce même CO2 qui va permettre la croissance des forêts qui vont servir à vous chauffer !

De la même façon, le cycle du carbone lié à la combustion de biomasse ne peut pas être comparé à celui de la combustion des énergies fossiles. Le carbone des énergies fossiles est stocké depuis des millions d’années sous terre et n’a aucun impact avant sa combustion sur le climat. Il faudrait en effet attendre encore des millions d’années avant de voir se former à nouveau du pétrole (qui capturerait à nouveau le carbone présent dans l’atmosphère) alors qu’un arbre pousse sur une échelle de temps bien inférieure !

Pourquoi ne puis-je pas demander la validation de mes consommations annuelles de l'année en cours ?

Le calcul de vos émissions de CO2 se base sur vos consommations réelles. Il faut donc pouvoir fournir vos consommations en énergie fossile sur toute cette année, ce qui demande bien la nécessité que cette année soit terminée.

Par exemple, si vous êtes chauffé au gaz, vous allez recevoir au début de l'année une facture de gaz qui retracera vos consommations du second semestre de l’année précédente. Vous ne pourrez donc pas demander la validation de vos consommations annuelles de l’année passée tant que vous n'aurez pas reçu cette facture.

J’ai installé des panneaux photovoltaïques / une éolienne, je n’arrive pas à renseigner cette information sur mon Compte CO2.

Compte CO2 ne prend pas en compte l’électricité dans son calcul des émissions de CO2. Nous ne pouvons donc pas prendre en compte ce type de travaux.