Comment devenir un touriste responsable

Par définition, un touriste est étranger pour le territoire dans lequel il voyage. Il peut donc être compliqué de savoir vers quels acteurs locaux s’orienter. Pour cela, plusieurs labels existent et permettent aux touristes de favoriser des lieux qui s’engagent dans le cadre du développement durable.

Label ATR (Agir pour un Tourisme Responsable)

Le label agir pour un tourisme responsable rassemble les acteurs de l’écotourisme en France partageant les valeurs du respect de l’homme et de l’environnement, qui s’engagent pour proposer des activités qualitatives et solidaires.. L’association responsable de ce label souhaite aussi promouvoir les bonnes pratiques à adopter par les touristes pour limiter leurs impacts environnementaux sur leur destination.

Pavillon bleu

Ce label est présent sur tous les continents à travers 46 pays différents. Ils référencent les plages et ports de plaisance sur les critères de l’environnement en général, de la gestion de l’eau, des déchets et de l’éducation à l’environnement

Association tourisme équitable et solidaire

Voyager autrement avec le label garantie tourisme solidaire et équitable qui veut changer l’image du tourisme de masse. Il  propose un cahier des charges basé sur la rencontre, l’esprit communautaire et bien sur l’équité entre visiteurs et visités

La clef verte

Ce label international assure des logements aux démarches écologiques aux touristes. Avec la clef verte, hôtels, villages, gîtes, campings… s’engagent dans le cadre du développement durables pour pérenniser leur activité et leur environnement.

Écolabel européen

L’écolabel européen est une certification aux consommateurs sur les pratiques respectueuses de l’environnement par les hébergements touristiques notamment en matière de performance énergétique.

Label locaux

Chaque pays et région du monde peut posséder des labels qui leurs sont propres et suivent un cahier des charges par rapport à leurs cultures, aux activités présentes sur le territoire ou à leurs politiques de développement durable. Lorsque vous préparez votre voyage, renseignez-vous sur internet ou auprès des offices du tourisme locaux afin de connaître les labels ou acteurs qui favorisent un développement durable de leur activité.

Quelles destinations pour du tourisme durable ?

Tout d’abord, il y a la France (ou le pays dans lequel vous vivez si vous ne résidez pas en France). Visiter son pays permet d’éviter de devoir effectuer des trajets sur des longues distances souvent synonymes de rejets importants en gaz à effet de serre. La France possède un patrimoine culturel, naturel et historique très riches à privilégier avant d’autres destinations si on ne le connaît pas.

L’Europe est un vaste territoire, très facilement accessible grâce à l’inter-rail, qui permet de voyager en polluant moins que de prendre l’avion ou son véhicule. Grâce au pass interrail, vous pourrez voyager à travers plusieurs pays pour un tarif unique si vous organisez bien votre voyage en amont.

Bien sûr, si vous avez besoin de vous dépayser, il est parfois nécessaire de prendre l’avion pour voyager même si c’est un moyen de transport polluant. Si vous prenez l’avion, à vous de choisir une destination qui n’est pas victime du tourisme de masse et de prendre sur place des moyens durables pour organiser votre séjour.

 

Vous  savez maintenant comment voyager autrement et passer des vacances durables ! Il ne vous reste plus qu’à tenter l’expérience pour devenir un vrai ecocitoyen. Et vous, avez-vous d’autres conseils et astuces pour devenir un vrai touriste responsable ?

Découvrir
Cela peut vous intéresser