Financement participatif : un nouveau souffle !

Les projets éoliens permettent de tirer profit de la force du vent pour produire de l'électricité. Cette énergie est ensuite utilisée pour répondre à la consommation électrique des particuliers se situant à proximité des parcs éoliens. Certains de ces projets proposent un financement participatif à la population et aux entreprises afin de permettre leur réalisation. Ces initiatives peuvent-elles nous permettre de participer à la lutte contre le changement climatique ?

Qu'est-ce que l'énergie éolienne ?

La nouvelle ère des énergies propres ou encore appelées énergies vertes fait parler ! Mais que savons-nous de l’énergie éolienne ? Dans un contexte de transition énergétique, avançons-nous sur la question.

Les pressions atmosphériques à l’origine du vent sont créées inégalement sur le globe du fait du réchauffement solaire. La force du vent provenant de ces mouvements d’air peut être utilisée comme une source d’énergie, notamment pour produire de l’électricité.

Les éoliennes (autrement appelées aérogénérateurs), descendant des moulins à vent, contiennent un alternateur transformant l’énergie du vent en énergie électrique. Leur mât permet de capter les vents atmosphériques puissants situés dans les hauteurs, et leur nacelle de pivoter en fonction des mouvements de l’air. Une fois l’énergie transformée grâce à un générateur électrique, celle-ci est évacuée à l’aide de lignes électriques vers nos habitations.

Les éoliennes peuvent être installées sur terres (onshore) ou en mer (offshore), et être développées pour les industries à large échelle dans ce que nous appelons des parcs éoliens, qui sont raccordés au réseau électrique. Le financement participatif entre dans ce cas de mesure. Les usages individuels existent également avec les éoliennes domestiques présentes chez les ménages.

Qu’entend-on nous par « énergie propre » ? L’énergie éolienne, comme les autres énergies renouvelables, sont qualifiées d’énergies propres car elles ne produisent pas ou très peu de dioxyde de carbone pendant leur fonctionnement. Elles exploitent également une énergie d’origine naturelle qui, ici, est l’énergie cinétique du vent.

Le financement participatif pour l'éolien

Le principe de ce financement participatif est de permettre aux particuliers et aux riverains de participer à la réalisation de parcs éoliens afin d’agir pour la transition énergétique. Les projets peuvent être financés à n’importe quelle étape de développement : que ce soit pour les études antérieures réalisées pour assurer le fonctionnement du parc éolien, jusqu’à la phase d’exploitation.

Bon à savoir : votre participation n’est pas une donation, mais davantage un prêt permettant la construction et l’exploitation du projet qui vous sera ensuite remboursé avec des intérêts.

Suite à votre investissement, vous recevrez toutes les informations concernant le déroulement du projet jusqu’à son achèvement. Vous saurez également où et comment est utilisé votre argent dans le projet éolien. A savoir que le plafond minimum d’investissement varie entre les différents projets existants. Pour certains projets, l'investissement minimal est de 50€. Ce financement participatif est donc ouverte à toutes les bourses !

Cependant, effectuer un prêt présente-t-il un risque ? Oui, en cas de défaillance du porteur de projet pour lequel vous vous êtes investi, il est possible que vous ne soyez pas remboursé de votre investissement. Renseignez-vous donc bien sur les projets que vous souhaitez soutenir !

Où s'applique le financement participatif ?

Parmi les projets proposant un financement participatif, voici quelques exemples :

Le chantier de Santerre Energies dans le département de la Somme

Ce projet, récemment mis en chantier depuis le mois de juin 2016, a été créé par la société Les Vents du Santerre et est situé sur les trois communes de Le Plessier-Rozainvillers, Hangest-en-Santerre et Mézières-en-Santerre. Il regroupe sept éoliennes et viennent renforcer un parc éolien déjà présent, regroupant dix-huit unités.

Ce projet permettra de subvenir à la consommation électrique de plus de 12 000 habitants de la région Picardie avec une puissance de 7,7 MW par éolienne. Il préservera également l’environnement d’une production électrique équivalente provenant de ressources fossiles ou nucléaires.

Quand est-il du chantier ? La construction des accès permettant l’arrivée des véhicules de chantier a débuté au cours de l’été dernier, ainsi que les excavations et le renforcement du sol précédant les fondations des éoliennes. En février dernier, le matériel assurant la construction des sept éoliennes a été livré sur le terrain.

Le projet éolien de Saint-Ellier-les-Bois et Ciral dans l'Orne

Porté par la société ABO Wind, le projet consiste au développement de cinq éoliennes dans la commune de Saint-Ellier-les-Bois et Ciral. Une enquête publique a préalablement été menée afin de recueillir l’opinion de la communauté urbaine, des exploitants et des élus locaux. Dans son ensemble, le projet a été validé à la majorité.

La promotion en faveur des énergies renouvelables est mise en avant dans ce projet sur l’ensemble de la région normande. En effet, il favorisera le développement durable et l’économie locale de la Normandie, possédant d’ailleurs un fort potentiel dans l’énergie éolienne.

Grâce à la création de ces cinq éoliennes, la consommation électrique de près de 28 000 normands sera assurée, pour une puissance unitaire de 3,6 MW par éolienne.

Où en est le projet ? Son dossier est actuellement en cours d’examen. Les études permettant la réalisation du projet ont déjà été effectuées en amont et sont terminées depuis fin novembre.

Le parc éolien de Grand-Fougeray en Ille-et-Vilaine

Porté par la société InnoVent, le projet a pour objectif de financer la construction de deux éoliennes situées le long de la nationale 137 reliant Rennes et Nantes. Celles-ci subviennent à la consommation électrique de plus de 600 ménages pour une puissance de 2,7 MWh par unité.

Dans une optique de transition énergétique et de diminution des émissions de CO2 à l’origine du changement climatique, le projet porte sur une production énergétique innovante et écologique.

Actuellement, le financement participatif permettrait le remboursement de l’emprunt investi pour donner naissance au projet et de ses intérêts.

Le parc éolien de Mont d'Erny dans le Pas-de-Calais

Porté par Nordex France (pionnier du développement éolien en France) et Maïa Eolis, ce projet consiste à développer neuf éoliennes. Il a commencé fin 2016 avec pour objectif de se clôturer en printemps 2017. La puissance unitaire de chacune de ces éoliennes est de 2,5MW permettant la production électrique suffisante à la consommation de 13 300 ménages.

L'objectif est de rassembler 300 000 euros en quatre mois depuis ce janvier 2017. Ce budget représente près de 1% du financement total du projet. Actuellement, le projet est déjà lancé avec un début des travaux nécessaires à la construction de ces éoliennes.

Avec un département fortement engagé dans les projets écologiques permettant de répondre aux attentes de la transition énergétique, de nombreux financements participatifs sont créés et encouragés.

 

A ce jour, le financements participatif des plateformes comme celle de Lumo pour les projets d’énergie renouvelable (hydroliennes, panneaux photovoltaïques, ou encore biomasse) s'est largement développé dans toute la France, notamment porté par la nouvelle politique de transition énergétique.  Ces participations collectives permettent d’encourager les projets de réductions d’émissions de dioxyde de carbone et de lutter contre le changement climatique.

Découvrir
Cela peut vous intéresser