Top 5 des moteurs de recherche éco-responsables et éthiques

Vous faites peut-être partie des 94% d’internautes français qui ont recours au moteur de recherche Google pour leurs recherches quotidiennes sur internet (StatCounter - novembre 2016). Mais saviez-vous qu’à chaque requête soumise à un moteur de recherche s’ensuit un échange de données qui entraîne des émissions de CO2 ? Données qui peuvent être personnelles et que Google collecte afin de tout savoir sur vous, vos habitudes… et ainsi mieux vous cibler avec ses publicités !

Naviguer sur Internet émet 2 % des émissions globales de CO2

D’après les chercheurs du Centre for Energy-Efficient Telecommunications (CEET) et les laboratoires Bell, internet et les services associés (vidéos, fichiers sonores, hébergement de fichiers dans les clouds) polluent autant que l’industrie aérienne, à raison de 830 millions de tonnes de CO2 libérées chaque année dans le monde. Heureusement, il existe des alternatives écologiques, solidaires et éthiques au très gourmand et indiscret Google, de quoi limiter son impact sur la planète tout en protégeant davantage ses données personnelles !

1. Qwant : Le moteur de recherche qui respecte votre vie privé

logo qwant moteur de recherche qui respecte la vie privé

Qwant est un moteur de recherche européen hébergé et conçu en France. Il protège la liberté de ses utilisateurs tout en préservant l'écosystème numérique. Ces mot d'ordres sont vie privé et neutralité.

2. DuckDuckGo : pour une navigation intraçable

duckduckgo

Commençons par le moteur éthique de ce top : DuckDuckGo. Contrairement à Google, il respecte votre vie privée en ne collectant pas vos informations personnelles. Votre historique de recherche n’est pas conservé et votre navigation privée le demeure. Résultat : vous n’êtes plus victime de ciblage publicitaire !

3. Ecosia : planter des arbres à travers le monde

ecosia

Ecosia se revendique comme “le moteur de recherche qui plante des arbres” grâce à ses revenus publicitaires reversés à 80 % à des projets de reforestation dans le monde. A ce jour, près de 30 millions d’arbres ont été plantés.

Chaque projet se fixe un objectif adapté à l’environnement des trois pays soutenus : on reverdit le désert au Burkina et l’on vise une restauration de la biodiversité à Madagascar par la replante d’arbres. Au Pérou, Ecosia travaille avec des coopératives locales de café et de cacao afin de reboiser et d’apporter ainsi de nouvelles sources de revenus aux populations locales. Des rapports d’activité sont disponibles sur leur site Internet.

L’entreprise s’investit également dans une politique de neutralité carbone et permet à ses utilisateurs de compléter leurs recherches sur Google grâce à un onglet garanti “neutre en carbone”.

4. Lilo : des initiatives de solidarité sur-mesures

lilo

Si vous souhaitez  naviguer sur Internet tout en soutenant des projets sociaux, environnementaux, éducatifs et éthiques, Lilo est une solution ! Les revenus publicitaires sont reversés aux initiatives que vous souhaitez financer. Le principe : chaque recherche sur Lilo génère des “gouttes” qui peuvent être attribuées à différents projets selon l’envie de l’internaute. Les projets sont sélectionnés d’après trois critères : l’impact social et environnemental, l’existence d’une communauté de soutien initial et celle d’une structure légale.

A l’instar d’Ecosia, Lilo met à disposition sur son site des informations sur l’actualité des initiatives soutenues et le récapitulatif des paiements qu’elles ont reçus. Côté protection de la vie privée, Lilo met un point d’honneur à préserver la vie privée de ses utilisateurs. Aucune collecte de données sur ses utilisateurs, ni sur leurs recherches n’est effectuée.  Autre avantage, Lilo utilise son propre outil de statistique, Piwik, qui anonymise les adresses IP et n’est employé que pour connaître le nombre d’utilisateurs du moteur.

5. Ecogine : un moteur associatif et une entreprise engagée

ecogine

Créé par des trois étudiants de Polytech’Nantes en 2008, Ecogine est un moteur de recherche associatif, dont les revenus publicitaires sont redistribués à des associations à but environnemental, sélectionnées par les internautes. Plus encore, Ecogine compense le CO2 consommé par les data-centers, les serveurs et le terminal sollicités par l’utilisateur lors de ses recherches. Leur hébergeur Infomaniak s’est lui engagé à respecter une charte écologique stipulant notamment l’utilisation d’une électricité d’origine renouvelable, et la compensation de leurs émissions de CO2. Cerise sur le gâteau, des fonds d’écran haute définition valorisant le travail d’un photographe professionnel ou amateur accompagnent la navigation sur Ecogine !

Ces cinq alternatives aux géants de la recherche Internet prouvent donc qu’il est possible de concilier vie quotidienne et éco-gestes. Et vous, connaissez-vous des alternatives absentes de ce top ou préférez-vous le recours à Google pour, notamment, l’exhaustivité de ses résultats ?

Découvrir
Cela peut vous intéresser